Information

Retrouvez les dernières mesures prises pour limiter la propagation du Covid-19 sur www.verviers.be/covid-19

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Culture / Bibliothèques / Lectures / La salle de bal / Anna Hope

La salle de bal / Anna Hope

Suggestion : roman historique

Parce qu’elle a volontairement cassé une vitre du bâtiment de la filature où elle travaille depuis l’enfance, la jeune Ella est internée dans l’hôpital psychiatrique de Sharston dans le Yorkshire anglais. Nous sommes en 1911, et ce gigantesque asile compte plus de deux milles pensionnaires : des aliéné·e·s bien sûr, mais aussi des dépressif·ve·s, des rebelles et des indigent·e·s.

Cette institution fonctionne quasiment en autarcie, les hommes s’occupant des cultures et de l’élevage, les femmes du fonctionnement interne (lessive, ménage, cuisine). Hommes et femmes ne se rencontrent jamais, hormis le vendredi soir où un bal est organisé dans la grande salle de l’asile pour permettre à toutes et tous de se rencontrer et de danser (encore faut-il avoir été méritant·e la semaine écoulée). L’orchestre est dirigé par le Dr. Charles Fuller, qui pense que la musique est une bonne thérapie pour ses patient·e·s. A ces bals, Ella rencontre John Mulligan, un Irlandais qui est traité pour dépression après le décès de son enfant. Une idylle nait entre eux, un échange de lettres, un rendez-vous dans la forêt.

Ce roman à plusieurs voix nous décrit la cruauté, la barbarie qui règnent dans cette institution, mais met aussi grandement en avant la théorie de l’eugénisme qui fleurissait à cette époque et dont le Dr. Fuller est un grand défenseur, se laissant emporter par son ambition démesurée et voulant faire œuvre de précurseur à Sharston (l’eugénisme préconisant la stérilisation des “inaptes” dans le but d’améliorer la race !)

Histoire captivante, avec un réel suspense ! Est-ce que Ella et John échapperont à leur destin ? 

Décidément, Anna Hope sait séduire ses lecteurs et lectrices, traitant souvent de sujets historiques toujours très documentés.

(Colette)

 

Actions sur le document