Aller au contenu. | Aller à la navigation

Lutter contre la propagation de la chenille processionnaire du chêne

Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / 2020 / Lutter contre la propagation de la chenille processionnaire du chêne

Lutter contre la propagation de la chenille processionnaire du chêne

Mots-clés associés :
Vous pensez avoir vu un foyer de chenilles processionnaires ? Comment reconnaître un foyer de chenilles processionnaires ?

Observée depuis 2019 en Wallonie, la chenille processionnaire du chêne est dangereuse pour votre santé et celle de vos animaux car elle est particulièrement urticante. Il ne faut donc surtout pas essayer de vous en débarrasser par vous-même !

Les nids de chenille processionnaire restent localisés en parcs et jardins ou dans des zones ouvertes telles que des campings. Les cas en forêt restent rares.

Danger pour la santé humaine :

Particulièrement urticante, la processionnaire peut être à l'origine de problèmes de santé graves tels que des allergies, des problèmes d'asthmes ou des chocs anaphylactiques. Il est donc important d'agir afin de limiter autant que possible l'impact et l'expansion de l'insecte.

Des poils urticants apparaissent en effet sur les chenilles aux alentours de la mi-mai et jusqu’à la fin du mois de juin.  Les poils restent présents, même après le départ des chenilles, et peuvent se propager avec le vent. 

Conseils pour les riverains des zones infectées :

Les poils urticants sont facilement dispersés par le vent. Dans les régions où sévissent les chenilles, certaines précautions sont recommandées :

  • Ne pas sécher le linge dehors de mai à septembre
  • Laver soigneusement les légumes du jardin.
  • Arroser la pelouse pendant quelques jours avant de la tondre pour que les poils urticants soient entraînés dans le sol.
  • Ne pas laisser jouer les enfants à proximité d'un arbre atteint. A distance, les munir de vêtements à longues manches, de pantalons, d'un couvre-chef et éventuellement de lunettes.

Que faire si vous constatez la présence de ces chenilles ?

En cas de découverte d'un nid, il faut en informer le Service Environnement

  • Soit par mail : environnement@verviers.be ;
  • Soit par téléphone : 0800 21 105

En cas de symptômes médicaux graves, contactez le 112.

N'essayez en aucun cas de l'éliminer vous-même !

Actions sur le document