Vous êtes ici : Accueil / Actualités / 2019 / Scolytes : il est temps d'agir ! Appel aux propriétaires privés

Scolytes : il est temps d'agir ! Appel aux propriétaires privés

Mots-clés associés :
Ce petit coléoptère s'attaque aux résineux et plus spécifiquement aux épicéas.

Qui sont ces ravageurs de nos forêts et de nos jardins ?

Ce petit coléoptère de 4 à 6 mm de long appelé typographe se développe très rapidement. Les scolytes mâles s’attaquent aux résineux et plus spécifiquement aux épicéas en pénétrant sous les écorces au printemps. En raison des phéromones produites, un grand nombre d’individus se rassemblent sur un même arbre. Ils fécondent chacun 2-3 femelles qui creusent des galeries pour y pondre 20 à 80 œufs par galerie.

Dès leur éclosion, les larves creusent de nouvelles galeries, perpendiculaires au fil du bois ce qui porte atteinte au système vasculaire de l’arbre. La mort de l’arbre survient presque toujours au bout de quelques mois.

Les larves, nymphes et adultes immatures hivernent dans les galeries sous l’écorce. Les adultes passent cette période dans le sol au niveau de la litière.

Comment les repérer ?

Il n’est pas facile de repérer dans l’écorce les trous d’entrée faits par les mâles. Mais dès que les galeries commencent à être creusées, de la sciure de bois se retrouve au pied des arbres ou sur leur écorce. A ce stade, des écoulements de résine importants sont aussi régulièrement visibles.

En soulevant l’écorce on remarque facilement des galeries caractéristiques : certaines verticales dans le fil du bois et une multitude de galeries horizontales.

Par la suite, les effets visibles même de loin se manifestent : roussissement des branches de la partie supérieure au tronc ou chute d’aiguilles, décollement et écaillement de l’écorce.

Agir efficacement ?

Il est important d’agir assez tôt, et en tout cas avant les premiers envols des scolytes au printemps.

Si des arbres scolytés sont présents sur votre propriété, il faut les abattre et les évacuer avant le 31 mars pour éliminer les larves qui termineront leur développement dès les beaux jours.

Si l’évacuation de l’arbre abattu n’est pas possible, veillez à pratiquer un écorçage en règle pour tuer les larves sous l’écorce.  

Les scolytes adultes qui auront passé l’hiver dans le sol vont cependant chercher d’autres arbres alentours. Il faudra dès lors rester vigilant pour les nouvelles attaques.

Faut-il un permis d’abattage ?

Rares sont les épicéas dans les jardins dont l’abattage devrait faire l’objet d’un permis. Seuls ceux qui font partie d’un alignement de 100 mètres ou qui sont considérés « remarquables » nécessitent une demande de permis. Le caractère remarquable de l’arbre est défini par une circonférence de 150 cm du tronc mesuré à 150 cm du sol. Si un permis d’abattage est nécessaire, en raison de l’urgence, un abattage peut être réalisé puis régularisé par un permis par la suite.

 

Guichet d’Information Scolytes en Région wallone

Tél : 084/46.03.55
Mail : scolytes@oewb.be

 

Contact Ville de Verviers : Conseillères environnement (pour permis ou vérifications)

Tél : 087/327.575
Mail : environnement@verviers.be   

Actions sur le document

 
Youtube_logo.jpg
Chaîne officielle de la
Ville de Verviers



Our newsletters
Choisissez une newsletter
Votre email

Visitez les archives