Vous êtes ici : Accueil / Actualités / 2019 / SOUS LES PAVES... L'HISTOIRE !

SOUS LES PAVES... L'HISTOIRE !

Mots-clés associés :
  1.  

 

 

 

 

Sous les pavés … l’Histoire !

 

Elles ne passent pas inaperçues les fouilles situées à l’arrière de l’hôtel de Ville. Sous le vieux tarmac gratté par les machines, le sol est mis à nu et livre peu à peu ses secrets. Truelles, pinceaux et autres grattoirs ont succédé au bulldozer pour une approche tout en délicatesse des témoignages du passé endormi sous l’argile.

Géré par l’Agence Wallonne du Patrimoine, le chantier a débuté le 15 avril dernier. Il s’agit de fouilles dites préventives qui devront être achevées pour le mois de septembre.

Par le biais de cette rubrique, vous pourrez suivre l’évolution des recherches en fonction des découvertes. Les informations obtenues seront illustrées par des cartes de références, des documents photographiques et des dessins de reconstitutions réalisés par l’AWAP. 

 

Qu’est-ce qu’une fouille préventive ?

 

Lorsque des travaux importants sont projetés sur une parcelle de terrain dont l’intérêt patrimonial est attesté par des documents d’archives ou lors de sondages, l’Agence Wallonne du Patrimoine planifie des fouilles dites « préventives ». Il s’agit de collecter un maximum d’informations avant qu’elles ne disparaissent définitivement lors des travaux. Dans le cas présent, c’est le réaménagement complet de la place du Marché qui est à l’origine des fouilles.

 

2013 – 1ère campagne de fouilles.

En 2013, une première phase de fouilles préventives précède l’aménagement de la place à l’avant de l’Hôtel de Ville.

Plan Simonon 1764 (cliquer pour agrandir)

Tous les écrits l’attestent, ainsi que les plans les plus anciens, le périmètre entourant la place du Marché correspond au cœur du vieux Verviers, son noyau originel.

 

Situé sur un promontoire à l’abri des crues de la Vesdre, il regroupe les pôles politique,

commercial et religieux : l’ancienne Halle, la cours de Justice, l’église primitive Saint-Remacle et son cimetière, en contrebas, le Moulin banal campé sur un bras du canal des Usines.

 

 (Ci-contre : place du Marché, plan Malkin 1811 - cliquer  pour agrandir)

 

 

 

Avant de débuter leur travail, les archéologues sont plein d’espoirs : le site a certainement des choses à leur apprendre sur le passé de la ville...

Deux découvertes fondamentales

Et ils ne seront pas déçus ! Si les objets sont rares, les vestiges architecturaux présentent quant à eux beaucoup d’intérêt.

1. Fragments d'une enceinte médiévale :

Catherine BAUWENS, l'archéologue responsable de ce chantier, espérait découvrir de précieux indices sur la Halle. Les résultats ne seront pas à la hauteur de ses souhaits.

  

 

 

Seules quelques traces de chaux déterminant un plan quadrangulaire de 13 mètres témoignent de la présence de ce bâtiment fondamental.

 

Par contre, elle met au jour les vestiges d’un élément surprenant qui va apporter un nouvel éclairage à ce que l’on croyait savoir. En effet, l’existence d’une enceinte médiévale autour du noyau primitif de la ville était jusque-là totalement inconnue !

Les fondations situées dans le haut du Mont du Moulin, permettent de reconstituer une tour quadrangulaire du même type que celles qui se construisent ailleurs en Belgique durant le moyen-âge. Elle devait avoir quelques points communs avec la porte dite « de Trêves » dernier vestige des fortifications médiévales de Bastogne. Sur base de ces éléments, les archéologues déterminent un tracé dont l’exactitude doit encore être avérée.

 

 

 

 

Sous-bassement et escaliers de l’ancienne porte du haut du Mont-du-Moulin

 

 

 

 

2. Fondations de la première fontaine du Marché

 

Au sud de la place, des fondations circulaires d’environ 4.60 m de diamètre sont mises au jour. Il s’agit de l’assise de l’ancienne fontaine publique transformée en 1732 en fontaine-perron telle que nous la connaissons aujourd’hui. Elle sera déplacée en 1780 vers le nord pour être centrée par rapport à la façade du nouvel hôtel de Ville achevé au même moment.

 

          

 

Localisation de la fontaine depuis 1780

 

Situation des anciennes fondations de la fontaine-perron

 

 

 

Avant 1780, le perron-fontaine est centré sur l’ancienne halle. Lors de la démonlition de celle-ci pour faire place au nouvel hôtel de Ville,  la fontaine sera axée le nouvel édifice.

 

      2019 - Deuxième campagne de fouilles

Prévus de longue date, les aménagements de la place arrière de l’hôtel de Ville doivent débuter au mois de septembre. Forte des résultats obtenus durant les premières investigations, l’équipe de l’AWAP espère trouver d’autres vestiges des fortifications du noyau primitif de la petite bourgade qu’était Verviers à l’époque.

Zone des fouilles de la campagne de 2019

 

 

Mais rien n'est jamais assuré et les surprises peuvent toujours être au rendez-vous...

 

Accédez ici à l'épisode 2.

Un merci tout spécial à l'Agence Wallonne du Patrimoine pour ses documents ainsi qu'à Catherine BAUWENS, archéologue responsable de la campagne de 2013.

 

 

 

Actions sur le document

 
Youtube_logo.jpg
Chaîne officielle de la
Ville de Verviers



Our newsletters
Choisissez une newsletter
Votre email

Visitez les archives